Le but premier de la Fondation est de réduire la malnutrition en fournissant une aide alimentaire précieuse.

Les causes de la malnutrition sont multiples : la pauvreté, le chômage, la forte densité de la population, l’accès limité à la terre fertile (dû à la perte en productivité des sols), sans oublier les retards technologiques (les systèmes d’irrigations, combinés à une faible pluviométrie). À tout cela s’ajoutent les problèmes liés à l’électrification et d’infrastructures.

224 millions d’habitants (25% des 815 millions de personnes sous-alimentées dans le monde) sont sous-alimentés en Afrique subsaharienne. Parmi eux, 416.000 maliens seront en phase de crise et d’urgence.

La principale raison en est la difficulté d’accès aux aliments.

D’après les résultats de l’ENSAN, l’insécurité alimentaire au Mali s’est significativement aggravée dans les cercles d’Abeïbara (+50%), Gao (49%), Bafoulabe (37%), Youwarou (32%), Bandiagara (25%), Tin Essako (24%) et Gourma Rharous (19%).

Ensuite, grâce aux dons et à nos partenaires, des actions supplémentaires, telles que la création d’infrastructures scolaires, l’équipement d’écoles, la distribution de fournitures scolaires, l’accès à l’eau potable …, seront mises en place pour les enfants défavorisés.

Un problème qui n’a pas de solutions n’est pas un problème…   Dirigeant de MSF, 2012